Moïse Katumbi, l’un des leaders de la coalition Lamuka a dressé un bilan global négatif de 60 ans d’indépendance de la République Démocratique du Congo.

Dans une déclaration parvenue ce lundi 29 juin 2020 à Africa243, il dénonce l'”égoïsme” et la “médiocrité” d’une certaine classe politique qui ne se préoccupe pas de la misère du peuple mais “oeuvre constamment à confisquer les richesses collectives” et à “privatiser la gestion du pays à son profit”.

“Et c’est dans ce tableau sombre et préoccupant qu’une des familles politiques au pouvoir prend subitement des initiatives législatives provocatrices pour défier notre peule. Seule une soif insatiable de pouvoir pour le pouvoir peut justifier une telle attitude”, a écrit M. Katumbi.

Pour le président d’Ensemble pour le changement, “soixante années de misère et de désillusions sont amplement suffisantes pour nous motiver à nous battre davantage en vue de l’instauration du régime véritablement démocratique et d’un état de droit”.

Par ailleurs, Katumbi invite ses compatriotes à “une méditation profonde sur les actions à entreprendre pour un avenir radieux”, tout en lançant un appel à la “mobilisation générale pour préserver l’intégrité et l’unité de notre nation tout en privilégiant l’intérêt commun”.

Ci-dessous l’intégralité de la déclaration

Jonathan K.