Dans son message adressé le lundi 29 juin 2020 à la nation sur le 60 ans d’indépendance de la RDC, le chef de l’État a tenu à rappeler qu’
aucune majorité politique ou parlementaire, d’où qu’elle vienne, ne peut outrepasser les principes fondateurs de la République”.

“Permettez-moi néanmoins de saisir cette occasion symbolique pour réaffirmer qu’aucune majorité politique ou parlementaire, d’où qu’elle vienne, ne peut outrepasser les principes fondateurs de la République qui sont à la base du Pacte social tel que consacré dans la constitution à savoir : un Etat de droit, indépendant, souverain, uni et indivisible, social, démocratique et
laïc”, a-t-il souligné.

En tant que garant du bon fonctionnement des institutions, le président de la République a rassuré qu’il ne ménagerai aucun effort pour s’assurer, via un dialogue
interinstitutionnel régulier qu’aucune crise “inutile” ne puisse perturber la stabilité du pays, si importante pour son essor.

N’ayant pas la majorité au parlement, Félix Tshisekedi s’est engagé dans une coalition avec le Front Commun pour le Congo, dont l’autorité morale est l’ancien président Joseph Kabila pour diriger le pays.

Après l’interpellation samedi du vice-premier ministre de la Justice Célestin Tunda, du FCC, des membres de cette plateforme ont indiqué être prêts de diriger par cohabitation si leur partenaire Cap pour le Changement (CACH) exprime le souhait.

Jonathan K.