Le Palais de la Nation a abrité mardi 4 Août 2020, la cérémonie de prestation de serment de 64 magistrats dont 7 femmes et 54 hommes, devant le président de la République

Civils et militaires ont juré de remplir avec loyauté, honneur et dignité leurs tâches.

Ces hauts magistrats ont été nommés le 17 juillet 2020 par l’ordonnance présidentielle. Parmi eux des magistrats de la Cour de Cassation, du Conseil d’État, des Parquets Généraux, mais aussi des Auditeurs et des Avocats Généraux militaires.

Avec cette prestation de serment, l’exécution des ordonnances les nommant devient effective, souligne une dépêche de la présidence.

« Le débat sur la validité, de l’application ou encore du Contreseing est définitivement clos » ajoute la presse présidentielle.

Deux magistrats Ubulu et Kilomba nommés à la cour de cassation n’ont pas prêté serment. Dans une lettre adressée au président Tshisekedi datant du 27 juillet, ils  expriment leur souhait de  rester à la cour constitutionnelle.

Avec Radio okapi