Donnée au début comme une simple rumeur, l’information est confirmée selon la presse italienne. Il s’agirait du prince saoudien al-Walid Bin Talal, déjà intéressé par une reprise du club marseillais en 2014. S’agissant du rachat, il y aurait plusieurs potentiels acheteurs qui ont fait des offres financières cette année. Mardi, dans L’Équipe, on apprenait qu’un proche de l’homme d’affaires américain estimait à 250 M€ la somme à débourser pour acquérir l’OM.

Il y a trois semaines, Jacques-Henri Eyraud était poussé à réagir à la résurgence de la rumeur d’une vente de l’OM. Mais, si le président marseillais croyait l’enterrer pour quelques mois le temps de gérer d’autres sujets brûlants (baisse des salaires, mercato, fair-play financier…), il se trompait.

« L’OM peut être vu comme un actif liquidable » confiait une autre source au journal sportif. « Après, l’intérêt du propriétaire est de le cacher et les démentis se succéderont jusqu’à ce qu’un acheteur intéressant se présente ».

Le prince saoudien Bin Talal aurait des ambitions énormes pour l’OM et notons qu’il a déjà investi au Manchester City ou encore au PSG ces dernières années. Un obstacle pourrait toutefois le dissuader s’il n’arrivait pas à le surmonter : le Vélodrome, dont l’OM a récupéré l’exploitation début 2019. Un autre défi, il veut le racheter à la ville. « Si la municipalité accepte de le vendre, la transaction sera pratiquement conclue » assure TMW.

Source: L.frii