Interpellé ce samedi 23 mai dans son domicile, Jean Jacques Mamba puisque c’est de lui qu’il s’agit, a été placé en résidence surveillée ce samedi 23 mai 2020, il est prévenu pour faux en écriture et usage de faux.

Jugé en procédure de flagrance ce samedi devant la Cour de Cassation, l’affaire est envoyée au 27 mai pour permettre à JJ Mamba de constituer son conseil et comparaître en toute décence.

Cette detention est justifiée du fait que, selon le mandat signé par Bernard Mikobi, premier avocat général, il existe contre l’inculpé des indices graves de culpabilité et qu’il y a lieu de craindre qu’il ne tente de se soustraire par la fuite aux poursuites ou faire disparaître les preuves de ces infractions.