Il était 7h00 du matin à Bukavu lorsque ce militant de l’Union pour la nation Congolaise (UNC/Sud-Kivu), un jeune de plus de 25 ans, véritable comédien a essayé de s’asperger de l’essence et a mis du feu sur ses vêtements pour exiger la libération immédiate de Vital Kamerhe ce lundi 11 mai 2020.

Dieu-Merci Kyalondawa c’est son nom, a exécuté cette scène de théâtre sous les yeux vigilant de ses amis, prêt à l’aider à éteindre ce feu pour faire rire.

Certains médias rapportent qu’il aurait été conduit en toute urgence à l’hôpital général de référence de Bukavu, ce qui du reste est faux. Ce jeune militant du parti du directeur de cabinet du chef de l’État est calmement rentré chez lui après sa petite blague.

La Rédaction.