33.000 hectares bientôt disponibles pour la relance du secteur agricole. Ces espaces serviront à cultiver le riz, le maïs, le manioc et les haricots. La nouvelle ressort de la réunion dirigée ce mardi 16 juin 2020, par Premier Ministre Ilunga Ilunkamba à l’immeuble du gouvernement avec quelques ministres.

Ce projet vise à encadrer la production des paysans, donner aux agriculteurs la possibilité d’augmenter leur production, et inonder le marché de la production locale, a laissé comprendre le Ministre de l’Agriculture Jean Joseph Kasonga Mukuta dans son compte rendu.

Le Ministre de l’agriculture annonce aussi que 3000 tonnes de riz déjà produits localement, à Kimpese seront bientôt disponibles sur le marché local. 800 hectares de manioc ont été plantés à mongata. La production de maïs est répartie sur plusieurs sites, pour ne citer que des produits qui constituent la base de l’alimentation de la population .

Pour finir, le Ministre de l’agriculture rappelle que pour mener à bien ce programme, il faut mobiliser les moyens financiers nécessaires pour investir dans l’outil de transformation. Jean Joseph Kasonga Mukuta, invite ainsi par ailleurs les congolais à payer l’impôt, car selon lui, la relance du secteur agricole permettra de lutter contre l’insuffisance alimentaire en République Démocratique du Congo.

L’objectif poursuivi par le gouvernement consiste également de relever le niveau de vie du paysan congolais.

Avec plus de 80 millions de terres arables, la RDC offre plusieurs opportunités d’investissement dans le secteur agricole.

Marien NLEMVO