L’archevêque métropolitain de Kinshasa, le cardinal Fridolin Ambongo a mardi 30 juin 2020 dans son homélie, dressé la situation sécuritaire de la République Démocratique du Congo.

À l’occasion du 60 ans d’indépendance de la RDCongo, il a déploré la violation de notre territoire par les armées étrangères notamment les troupes rwandaises.

“Le projet de balkanisation est toujours à l’ordre du jour. Quand nous regardons tout ce qui se passe à l’Est du pays, la situation à Ituri, avec l’insécurité organisée, malheureusement par certains responsables à partir de Kinshasa. La situation à Beni-Butembo, avec les ADF-NALU qui sont toujours là”, s’est inquiété Ambongo.

“Comment expliquer que toute une armée du pays comme le Congo ne soit pas capable de déloger ces quelques individus qui sont dans la brousse à Beni”, s’est-il interrogé.

L’archevêque métropolitain de Kinshasa a aussi évoqué la situation sécuritaire au Sud Kivu, dans le Diocèse d’Uvira, autour de Minembwe, et du Tanganyika où la Zambie un pays ami de la RDC se permet d’occuper notre territoire.

“La vérité est que le Congo qui a 9 voisins, tous sont présents chez nous : soit par leurs armées, c’est la plus part des cas ; soit par leurs immigrés. Nous savons que derrière les immigrés se cache la politique d’occupation de notre pays.
C’est le cas de Grand Nord, avec les réfugiés venant de Centre-Afrique et avec les éleveurs Mbororo”, a-t-il reconnu.

Jonathan K.