Dans une déclaration faite au Palais du peuple ce samedi 23 mai, à l’issue d’une réunion d’urgence, les présidents des groupes parlementaires et le Comité de sages de l’Assemblée nationale, ont exigés la relaxation pure et simple et la suspension des poursuites à l’encontre de Jean-Jacques Mamba.

Ces députés nationaux toutes tendances confondues, fustigeant l’illégalité qui selon eux jette le discrédit sur la magistrature congolaise, exigent des excuses de la part des instances responsables de cette arrestation et invitent le Comité des sages de l’Assemblée nationale de statuer toutes affaires cessantes sur ce cas.

Pour ces élus, l’arrestation de Jean Jacques Mamba est liée à son initiative visant la déchéance du premier vice-président de l’Assemblée nationale Jean Marc Kabund à Kabun, il n’y a pas de flagrance d’autant plus qu’il y a 10 jours entre le dépôt de la pétition et l’arrestation.

Ils indiquent pour finir que cette arrestation constitue une désolation pour l’Assemblée nationale et viole de manière intentionnelle les droits garantis aux députés nationaux.