Il ne faut pas se le cacher, la crise est bien réelle et multiforme en République Démocratique du Congo actuellement !
Depuis l’avènement de Félix Tshisekedi, le changement qu’il porte a du mal à s’installer au pays et passe par certains endroits avec bien de dégâts !
Le tableau est sombre et n’augure pas un mandat apaisé pour le fils du sphynx de Limete, contraint à une vie politique coalisée avec ceux qui fût ses farouches adversaires lors de la lutte pour l’accession au pouvoir. Les contradictions sont tellement criantes et les différences de vues au proportions abyssales que l’année de l’action 2020 ressemble effectivement à un film d’action où l’acteur principal est tout au long au bord du précipice.

Fort de ce constat des acteurs politique et de la société civile ont pris l’initiative d’adresser un memorandum au chef de l’État en vue de la tenue d’un forum national afin de parachever, dans l’esprit du pardon fondé sur la vérité et la justice, le processus de réconciliation nationale et de l’État de droit que promouvoit le président Félix Tshisekedi.

Dans ce mémo, les signataires sont directe, l’escalade actuel fait parti d’un plan qui vise l’implosion et la balkanisation de la RDC!
Le décore est planté pour l’exécution de ce plan nous dise t’il en comparant cette situation politique a celle vécue au Rwanda des années 90!

Les signataires prennent pour fait et cause la dernière déclaration du FCC qui n’a pas voilé la crise politique et multiforme actuelle, il faut donc arrêter l’hémorragie avant que mal s’en suive.
«Sans pardon dans la vérité et la justice il est difficile de consolider la cohésion nationale et donc impossible de mobiliser les énergies et libérer le génie créateur du peuple en vue de son épanouissement.»

La culture du dialogue fait partie de notre culture démocratique et en RDC, elle est le meilleur choix face à la confrontation armée qui a endeuillée plus d’une famille congolaise ces dernières décennies, c’est là l’option qui est sur la table du président de la république.

Thierry BWONGO