Le ministère des affaires étrangères a annoncé la fin du contrat, depuis le 11 juin 2020, qui liait la République démocratique du congo au consortium du groupe SEMLEX pour l’implémentation d’un système d’identification biométrique national, intégrant la production des passeports électroniques biométriques en mode “Build Operate and Transfert”.

Dans un Communiqué de presse le ministère que dirige la ministre d’État Marie Tumba Nzeza, prévoit de procéder immédiatement au transfert du patrimoine à la partie congolaise du 18 au 29 juin 2020, soit 10 jours, avec pour conséquence l’arrêt de la production des passeports durant cette période.

Dans la foulé, le ministère d’État annonce que sera élaboré un nouveau cahier des charges en vue d’un appel d’offre restreint, pour l’approvisionnement des consommables ainsi que la maintenance des infrastructures et la mise à niveau des techniciens locaux.

Cette mesure du ministère des Affaires Étrangères met ainsi fin a la grosse polémique du “passeportGate”.
En resiliant ce contrat SEMLEX et en transférant la compétence aux agents locaux, le coût du passeport qui nage entre 180$, 250$ voir 350$ verra son prix sensiblement baissé!

Thierry BWONGO