Une année et vingt et un jours, c’est le temps qu’il a fallu pour que soit notifié les cités Gabriel Kyungu, Jacques Kamenga Tshimuanga, Albert Yuma Mulimbi et Sama Lukonde, respectivement PCA et DG de la SNCC, PCA et DG de la GECAMINES !
Des nominations non notifiées qui avait créé en son temps une vive tension politique entre FCC et CACHE et qui aurait failli rester encore dans les tiroirs n’eut été l’intervention intelligente du Directeur de Cabinet a.i du Chef de l’État le professeur Eberande Kolongele.

D’après nos sources, Clément Kwete ministre du portefeuille ne comptait pas notifié ces mandataires précités et encore moins ceux nommés à la SCTP SA, LMC, CADECO et RVA, sous pretexte de l’État d’urgence sanitaire selon lequel son interprétation ne permettrai pas les déplacements de certains mandataires et l’effectivité des remises et reprises!

Faux, lui retorquera le professeur Eberande dans une correspondance lui adressé en date du 23 Juin 2020 en ce terme « d’abord le cas de force majeure invoqué par vous caractérise un acte d’insoumission tant il est vrai que pour notifier lesdites ordonnances aux concernés vous n’avez pas à vous déplacer. Partant l’alibi de force majeure ne tient pas la route!» le dircab a.i ajoute ces mots: «De ce qui précède, la Haute hiérarchie demande au Premier Ministre, Chef du Gouvernement qui lit en copie, de vous instruire à exécuter lesdites ordonnances susvisées dans les 48 heures de la présente …, sous peine de sanctions appropriées pour manquements graves aux devoirs de vos fonctions»

Dans cette correspondance au ton sévère il a été rappelé au ministre Clément Kwete que l’Etat est actionnaire unique de ces entreprises, le ministre du portefeuille qu’il est, n’aura pas à se déplacer ni lui ni un mandataire grâce à la vidéoconférence.

Il a donc fallu l’implication de “la Haute Hiérarchie” pour que soit évité un autre dérapage dans le fonctionnement de l’État !
Cette lettre assortie de mise en garde du Directeur de Cabinet ad interim Eberande KOLONGELE Désiré-Cashmir a décanté la situation en 24h, Clément Kwete a pu résister comme son prédécesseur et a notifié la première vague des mandataires nommés par le Chef de l’État.
Notons qu’une seconde vague de nomination dans les entreprises publiques serait attendu d’ici le 30 Juin 2020!

Thierry BWONGO.