Sommes nous encore dans un pays des Intouchables ? La question mérite d’être posée, lorsque l’on constate que ceux qui doivent donner l’exemple s’évertue à poser des actes répréhensibles !

Il s’agit ici de la lutte contre cette pandémie qui frappe l’humanité, à Kinshasa, un rendez vous est fixé chaque week-end, un endroit, chez TATEM, une sorte de site touristique à kinsuka où la vie reste normale en violation des mesures liées à la lutte contre la covid-19.

Danses, boissons, ici le gouvernement n’a aucune autorité. Alors que plusieurs terrasses, dancing club à Kinshasa ont fermés, un colonel des FARDC se permet le luxe de défier le chef de l’État, au nom de ses galons.

Il est du demiap, un certain Ilunga, chez TATEM à kinsuka, son espace touristique reçoit chaque week-end, des jeunes kinois et autres visiteurs, pour qui le coronavirus n’existe pas. Mesures de distanciation sociale violée sans scrupule.

Entre-temps que fait le gouverneur de la ville, pour ne pas citer le Ministre de l’intérieur, ceux-là même qui doivent faire respecter ces mesures de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo ?

L’on devrait sans doute désormais considérer kinsuka pêcheur ( Chez TATEM), comme l’épicentre de cette maladie, et le colonel “, Ilunga” en portera toute la responsabilité.

Ainsi en alertant cette dérive, nous aurons joué notre rôle. Aux autorités, de prendre toutes les responsabilités, pour que cesse cette forfaiture.

Zanga mbongo ndoki.