L’épouse du président Félix Tshisekedi, Denise Niakeru a présenté ce jeudi 18 juin au premier ministre Ilunga Ilunkamba son plaidoyer de la vision de lutte contre la drépanocytose, connue sous le nom de l’anémie SS.

Ce projet de la fondation Denise Nyakeru Tshisekedi qui porte le nom de la première dame, est axé notamment sur l’accompagnement du gouvernement dans la lutte contre cette maladie par :

  • La sensibilisation à la drépanocytose auprès de la jeunesse par son intégration dans le programme éducatif ;
  • L’appui à la construction et le cas échéant à la réhabilitation des centres de dépistage et de traitement,
  • L’approvisionnement en médicaments,
  • Et enfin l’organisation des états généraux, une manière de cerner les contours de lutte contre la dite maladie.

Après une séance de travail, le chef du gouvernement Sylvestre Ilunga Ilunkamba réceptif à ce plaidoyer, a décidé de la mise en place d’une commission chargée d’approfondir les axes d’appui à ce projet, avant de le soumettre au Conseil des Ministres.

La Fondation Denise Niakeru Tshisekedi dans son volet santé, poursuit quelques objectifs, à savoir : le soutien aux femmes souffrant des maladies silencieuses telles que le cancer, la fistule obstétricale ainsi que la drepanocytose.
Dans sa vision plus large, cette association sans but Lucratif créée par l’épouse du chef de l’état, mène des actions dans le domaine de la santé, l’éducation, l’autonomisation, particulièrement de la femme, et la lutte contre les violences faites aux femmes en RDC.

Après l’Inde et le Nigeria, la République Démocratique du Congo est le deuxième pays en Afrique et le troisième au monde le plus touché par cette maladie.

La drépanocytose est la première maladie génétique dans le monde, elle est
Egalement appelée «maladie de la douleur ».

En 2008, la drépanocytose a été déclarée priorité
de santé publique par les Nations Unies.

Marien NLEMVO.