C’est suite à la plainte de Mamie Tshibola, épouse du défunt pasteur Kantsha, collaborateur de ce dernier pour viol, que L’évêque president du Fc Renaissance et après la diffusion d’une vidéo des ébats sexuels de cette femme et du pasteur titulaire de l’ACK Bandal, devenue virale dans les réseaux sociaux.

Ce soir du mardi 25 août 2020, après son acquittement, les fidèles de l’Assemblée Chrétienne de Kinshasa ACK, on répondu présent pour témoigner leur soutien à l’homme de l’éveil patriotique, qui n’a depuis le début de cette affaire clamé son innocence.

Ils étaient nombreux dans les rues de Bandalugwa, pour accueillir l’homme du retour à la parole, clamant des chansons hostiles à l’ancien régime de Joseph Kabila et contre son accusatrice Mamie Tshibola, auteur selon les fans du football club renaissance du Congo, de ce qu’ils considèrent comme une cabale juridico-politique.

État de droit où favoritisme, Mukuna sort blanc comme neige de ce feuilleton, malgré la contestation du ministère public.

Bien que l’affaire pourrait vite subir différents rebondissements, Mukuna peut vivre en homme libre en attendant la fixation de la suite du procès en appel.

Ml DIKOMA.