Bien aidée par Cristiano Ronaldo, dimanche contre la Sampdoria (2-0), la Juventus a été sacrée championne d’Italie. Le 9e titre consécutif pour les Bianconeri.

C’est à domicile, dimanche soir, que la Juventus a fêté son nouveau titre de champion d’Italie. Dans la foulée d’une défaite à l’Udinese, les Bianconeri n’ont pas laissé passer leur 2e balle de match en s’imposant contre la Sampdoria (2-0) pour conserver le scudetto dès la 36e journée de Serie A. La Vieille Dame surdomine toujours plus le calcio, avec ce 36e sacre national et même son 9e de suite !

Cristiano Ronaldo a fait la différence lors de la réception des Génois. Le quintuple Ballon d’or a ouvert le score sur une remise sur coup franc de Miralem Pjanic dans le temps additionnel de la première période (45e+7). Le milieu bosnien a été relancé dans le onze de départ par Maurizio Sarri en étant associé à Adrien Rabiot et Blaise Matuidi.

Dybala légèrement blessé

«CR7» est également à l’origine du 2e but turinois puisqu’il a tenté sa chance de 25 mètres et le ballon repoussé par Emil Audero, le gardien adverse, a permis à Federico Bernardeschi d’inscrire son premier but de la saison (67e). Le Portugais a toutefois raté le doublé en envoyant un penalty sur la barre (89e). Il affiche ainsi 31 buts en championnat cette saison, soit 3 de moins que Ciro Immobile avant les deux dernières journées.

Seule fausse note dans cette soirée festive pour la Juve: la sortie sur blessure de Paulo Dybala en première période (40e). L’attaquant argentin, meilleur joueur de son équipe depuis la reprise du championnat, souffre d’une cuisse. Et ce à 12 jours seulement du 8e de finale retour de la Ligue des champions contre l’OL (défaite 1-0 à l’aller).