Selon les informations fournies par BBC Afrique, le président sud-africain a averti que l’épidémie de coronavirus dans son pays allait s’aggraver, tout en annonçant que les mesures de confinement seraient assouplies.

“Nous devons nous attendre à ce que ces chiffres augmentent encore plus et plus rapidement”, a-t-il déclaré.

Il a appelé les Sud-Africains à s’attendre au pire.

“La pandémie de coronavirus en Afrique du Sud va s’aggraver avant de s’améliorer”, a-t-il ajouté.

Cyril Ramaphosa a déclaré qu’un tiers des plus de 22 000 cas enregistrés dans le pays l’avaient été la semaine dernière.

Malgré cela, le président a déclaré que le confinement actuel ne pouvait pas être maintenu indéfiniment.

Il a annoncé qu’à partir du 1er juin, d’autres restrictions seraient levées.

M. Ramaphosa s’exprimait après qu’une société minière en Afrique du Sud a déclaré que 164 travailleurs d’une mine d’or près de Johannesburg avaient été testés positifs au coronavirus.

Jusqu’à présent, 429 décès dus au Covid-19 ont été enregistrés dans le pays.

Comment les mesures de restriction seront-elles assouplies ?

« Un couvre-feu de nuit ne sera plus en vigueur, davantage d’entreprises seront autorisées à ouvrir et les écoles redémarreront », a déclaré le président.

L’interdiction controversée de l’alcool prendra également fin avec la limitation des ventes à la consommation domestique. L’interdiction de la vente de cigarettes sera maintenue.

Le président a été mis sous pression pour assouplir les mesures afin de relancer l’économie.