Now Reading
Liberté de la presse en RDC : pour RSF, l’adoption d’un nouveau cadre légal pour remplacer la loi de 1996, apparaît comme un préalable indispensable

Liberté de la presse en RDC : pour RSF, l’adoption d’un nouveau cadre légal pour remplacer la loi de 1996, apparaît comme un préalable indispensable

Ange Makadi Ngoy, journaliste congolaise au studio de la Fondation Hirondelle-RDC.

L’ONG de défense des journalistes, Reporter sans frontières (RSF) a rendu public ce jeudi 18 avril 2019 son nouveau classement mondial de la liberté de la presse qui rend compte de la situation au cours de l’année écoulée.

Pout RSF, la RDC est restée en 2018 le pays du continent dans lequel RSF a enregistré le plus d’atteintes à la liberté de la presse. Violences, intimidations, arrestations arbitraires, médias suspendus, pillés ou saccagés font partie de l’environnement hostile dans lequel évoluent les professionnels de l’information.

« La banalisation de la violence s’est développée en totale impunité, et les assassins des 10 journalistes tués pendant les années Kabila n’ont jamais été traduits en justice », a écrit RSF

Selon l’ONG, la venue d’un nouveau régime pourrait marquer un nouveau traitement de la presse congolaise. RSF appelle à l’adoption d’un nouveau légal et la suppression du délit de presse.

« Dans son discours d’investiture, le nouveau président a dit souhaiter faire des médias un véritable quatrième pouvoir. Le chantier est immense. L’adoption d’un nouveau cadre légal pour remplacer la loi de 1996, qui criminalise les délits de presse, apparaît comme un préalable indispensable », a conclu RSF

See Also

La RDC occupe la 154è position du classement mondial de la liberté de presse cette année. Une place qu’elle a conservée depuis 2013.

Ange Makadi Ngoy

What's Your Reaction?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

© AFRICA243. tous droits réservés. Times Media Global

Scroll To Top