Now Reading
RDC/Nord-Kivu: 11 militants de la lucha blessés lors d’une manifestation devant les bureaux administratifs de Airtel (déclaration)

RDC/Nord-Kivu: 11 militants de la lucha blessés lors d’une manifestation devant les bureaux administratifs de Airtel (déclaration)

Photo/ Droit tiers

Les militants du mouvement citoyen lutte pour le changement (Lucha) étaient ce vendredi 10 mai 2019 en sit-in devant les bureaux administratifs de la maison de communication Airtel dans les villes des Kinshasa, Kisangani, Beni Butembo, kindu Lubumbashi, kananga , Mbuyi Mayi , Bukavu et Goma.

Dans le Nord-Kivu à Goma, la manifestation a été reprimée par la police à l’aide de gaz lacrymogène, de matraques des Webs, des fouets et gifles

« Dans la ville de Goma ,la police a brutalement dispersé le sit-in et le directeur région qui était présent a refusé de recevoir la délégation de la Lucha qui voulait expliquer ses revendications et finir son sit-in », a écrit la Lucha dans communiqué.

La Lucha signale 11 militants blessés lors de la manifestation devant les bureaux administratifs de Airtel.

« 4 filles et 7 garçons, tous militants de la lucha ont été grièvement blessés et sont hospitalisés à l’hôpital général du Nord-Kivu à Goma et l’hôpital heal Africa suite aux tortures de la police », a-t-il ajouté.

Parmi les militants blessés figurent Rebecca Kabuo et Bienvenu Matumo, deux fervents militants de ce mouvement. La lucha dénonce le fait que le directeur région Airtel soit présent à son bureau mais a refusé de recevoir le mémoradum. Il a préféré la force de la police pour disperser la manifestation.

« On est devant une multinationale qui décide d’utiliser ses fortunes afin de violer expressément les droits humains au Congo en utilisant la police congolaise », a signalé la lucha dans ledit commjniqué.

See Also

D’après la lucha, ce sit-in avait pour objectif d’exiger la réduction des prix de différents services de cette maison de communication notamment les mégabits,les crédits d’appel et les transactions mobile money.

Outre cela, la LUCHA exigeait l’amélioration de la qualité d’Internet et de la téléphonie mobile ainsi que l’implication de Airtel dans l’identification de kidnappeurs qui utilisent souvent leurs numéros d’appel pour demander de rançons.

Par Pacheco KAVUNDAMA

What's Your Reaction?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

© AFRICA243. tous droits réservés. Times Media Global

Scroll To Top