Now Reading
RDC : La Banque mondiale prête 5 milliards de dollars au pays, avec conditions

RDC : La Banque mondiale prête 5 milliards de dollars au pays, avec conditions

La Banque mondiale pourrait fournir jusqu’à 5 milliards de dollars à la République Démocratique du Congo au cours des cinq prochaines années si son nouveau gouvernement s’engage à générer davantage de recettes, à lutter contre la corruption et à ouvrir son économie.

Ce financement serait un coup de pouce pour le nouveau président Félix Tshisekedi, qui a promis une série audacieuse de programmes sociaux coûteux, notamment une éducation primaire gratuite pour plus de 20 millions d’enfants. Le mois dernier, le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé qu’il envisageait de reprendre ses prêts au pays après une interruption de sept ans.

La Banque mondiale propose de soutenir certaines parties du programme du gouvernement, « mais pas à n’importe quel prix », a déclaré Jean-Christophe Carret, directeur national de la Banque mondiale pour le Congo, dans une interview accordée à Kinshasa, le 30 octobre dernier.

« Nous aiderons s’ils sont crédibles dans leur volonté de réformer beaucoup de choses dans l’économie », a-t-il dit.

L’aide du prêteur basé à Washington dépendra de l’engagement du gouvernement à augmenter les revenus et à améliorer la gestion de tout, de la santé à l’éducation, en passant par l’industrie minière en plein essor du Congo, a déclaré Carret.

La Banque mondiale pousse également le gouvernement à réduire le nombre d’exemptions fiscales accordées à diverses entreprises.

Un nouveau programme de prêt du FMI ouvrirait également la porte à un appui budgétaire de 1,5 milliard de dollars de la Banque mondiale sur trois ans, a déclaré Carret.

Le FMI a mis fin à son dernier programme avec le Congo en 2012 en raison d’inquiétudes concernant la corruption dans l’industrie minière.

See Also

Tout nouveau financement pour le Congo doit d’abord être approuvé par le conseil d’administration de la Banque mondiale, qui a déjà convenu d’un programme de 500 millions de dollars pour lutter contre la malnutrition chez les enfants en mai.

Il reste environ un milliard de dollars à la banque dans son dernier programme qui se termine le 30 juin.

Une partie de cet argent est destinée à l’initiative gratuite de l’école primaire de Tshisekedi, qui devrait coûter environ 1,1 milliard de dollars par an, a déclaré Carret. La Banque contribuera environ 400 millions de dollars par an pendant trois ans si le gouvernement prend des mesures pour rendre le programme viable.

Avec Bloomberg

What's Your Reaction?
Excited
1
Happy
1
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© AFRICA243. tous droits réservés. Times Media Global

Scroll To Top