Education : le concours exceptionnel de titularisation des enseignants contractuels ne sera ouvert, en 2023, que dans le premier degré

Education : le concours exceptionnel de titularisation des enseignants contractuels ne sera ouvert, en 2023, que dans le premier degré

Ce concours exceptionnel ne concernera donc pas les collèges et les lycées, même si le nombre de contractuels y est pourtant plus élevé que dans le primaire. Il sera organisé dans les académies de Versailles, de Créteil et de Guyane.

Face à la pénurie d’enseignants et après le recrutement massif de plus de 4 000 nouveaux contractuels pour pallier les postes non pourvus, un concours exceptionnel de titularisation de ces contractuels sera organisé au printemps 2023 , a annoncé le ministre de l’Education, Pap Ndiaye, lors de sa conférence de presse de rentrée, le 26 août. Franceinfo vous dévoile les conditions d’accès et l’ampleur de ce concours.

Le concours sera organisé dans trois académies, celles de Versailles, Créteil et la Guyane. Ce sont celles où il manque le plus d’enseignants et qui ont donc recruté le plus de contractuels en cette rentrée.

Le concours n’est ouvert que dans le premier degré, pour devenir professeur des écoles titulaire. Il ne concerne donc pas les collèges et les lycées, même si le nombre de contractuels y est pourtant plus élevé que dans le primaire. Le ministère doit préciser dans les prochaines heures combien de postes de titulaires seront à pourvoir.

Les candidats devront avoir eu une expérience d’un an et demi au moins en tant que professeur dans le primaire, ou le secondaire. Ils devront également avoir au minimum un Bac +2 : BTS, DUT… La nature des épreuves et leur date exacte seront précisées dans un arrêté qui doit être publié dans les prochaines semaines. D’autres concours auront lieu, un décret adopté mercredi permet d’en organiser chaque année jusqu’en 2026.